Google, WhatsApp, Telegram et YouTube sont des noms incontournables dans la vie de tous les jours. Ce n’est toutefois pas le cas en Chine… et ce ne sera bientôt plus le cas en Russie non plus. Allons voir comment ces deux pays censurent internet.

La censure en Chine

Vous avez déjà entendu parler du Grand Firewall de Chine? Le gouvernement chinois à une façon bien à lui de gérer tout ce qui touche à internet. Il ne veut pas que les internautes chinois puissent accéder aux médias et aux plateformes de messagerie utilisées par les Occidentaux. Il fait donc tout son possible pour censurer ces plateformes en Chine. Dans le reste du monde, on peut utiliser Facebook ou Twitter, mais pas en Chine. Là-bas, il n’y a que WeChat qui fonctionne. Les applications de messagerie instantanées sont dans le même cas. WhatsApp et Telegram sont interdits en Chine. WeChat est donc le système de messagerie le plus populaire. Vous l’aurez compris : en Chine, on ne fait pas ce qu’on veut sur internet.

Le gouvernement justifie la censure en disant qu’il souhaite éviter la diffusion de propagande antichinoise. Contrôler toute forme d’interaction en ligne lui permet d’arrêter des dissidents. C’est pourquoi les Chinois qui possèdent un téléphone Android ne peuvent pas accéder aux services de Google. Pas de Play Music, pas de Play Games, et pas non plus de Play Store ! Les Chinois sont soumis à la censure depuis de longues années, ce qui explique la popularité des VPN.

La censure en Russie

Comment nous l’avons récemment écrit dans un article de blog, la Russie mène aujourd’hui une lutte acharnée contre les VPN. Et ça ne va pas en s’arrangeant : la Douma a approuvé une proposition de loi qui pourrait donner naissance au Grand Firewall de Russie. Si cette proposition est adoptée, tous les fournisseurs d’accès à internet russes devront organiser le trafic internet de façon à ce que le gouvernement puisse espionner les citoyens. Comment le peuple russe peut-il accepter cette législation liberticide ?

Les défenseurs de la proposition de loi prétendent qu’elle permettra au gouvernement russe de mieux défendre les internautes contre les cyberattaques. Le problème, c’est qu’elle donnera aussi au gouvernement une excuse pour déconnecter momentanément le pays de l’internet mondial, afin de se préparer à une éventuelle cyberguerre. Tout cela inquiète beaucoup de Russes, et a causé des manifestations et des arrestations. Malgré les paroles apaisantes du Kremlin, les citoyens russes ont peur d’être complètement coupés du monde. Selon Dmitry Peskov, l’actuel secrétaire de presse de Poutine, ces mesures ont pour but « d’assurer le bon fonctionnement d’internet en cas de cyberattaques contre la Russie ».

De l’importance des VPN

Les VPN sont la meilleure façon de lutter contre la censure sur internet, de contourner le blocage géographique et de communiquer librement dans les pays où la liberté d’expression est menacée. Les VPN garantissent l’anonymat des internautes, et fournissent une connexion sûre et chiffrée. On peut simplement les utiliser pour accéder à Netflix US, mais, pour beaucoup, les VPN sont également des garants de la liberté d’expression, et la seule façon de combattre la censure.

Si vous vivez en Europe, vous avez sans doute entendu parler de l’article 13. Et vous aussi, vous pouvez avoir besoin d’un VPN, surtout si vous voulez continuer à poster des memes. Pour vous aider à trouver le VPN le plus adapté à vos besoins, nous en avons testé plusieurs. Consultez notre top des 10 meilleurs VPN du marché !

Tenez-vous informé des dernières news de la sécurité en ligne avec notre blog !