VPN gratuits : est-on vraiment protégé ?

Souvent, il faut ouvrir son portefeuille pour profiter de services en ligne de qualité. Les VPN gratuits dérogeraient-ils à la règle ?

Tout le monde n’est pas prêt à payer pour utiliser un VPN. Les fournisseurs de VPN gratuits font de belles promesses,  et peuvent très bien faire illusion auprès d’internautes peu méfiants.

Mais si on enlève le facteur « prix » de l’équation, les choses se compliquent un peu. Si les fournisseurs de VPN gratuits ne sont pas légion, ce n’est pas pour rien. Les services payants n’utilisent pas uniquement l’argent que vous leur donnez pour faire se faire plaisir : ils s’en servent surtout pour assurer la maintenance de leur réseau de serveurs. Les fournisseurs de VPN doivent utiliser les techniques de chiffrement les plus récentes et les plus efficaces, mais ce n’est pas tout ; ils doivent également disposer d’une multitude de serveurs situés partout dans le monde, garantir des connexions ultra-rapides et concevoir des applications faciles à utiliser.

Pour proposer un VPN gratuit, le fournisseur doit faire des sacrifices, ou faire des compromis sur la qualité et la sécurité. Chaque entreprise fait des choix différents, évidemment, mais il faut se méfier des fournisseurs de VPN gratuits : il est possible que leur but ne soit pas réellement de vous protéger. Il se peut même que la gratuité de leur VPN ne soit qu’un appât pour vous soutirer des données confidentielles et les revendre à des sites qui s’en serviront à des fins commerciales. Dans ce cas, le VPN vous rend vulnérable, ce qui est exactement l’inverse de ce que vous recherchez.

Les applications de VPN gratuits sont-elles vraiment sûres ?

Communiquer vos informations confidentielles à une entreprise afin de profiter d’un VPN gratuit peut sembler inoffensif. Mais cela peut avoir de graves répercussions, surtout si vos données sont vendues à de tierces parties malintentionnées, ou si votre fournisseur de VPN ne mise pas suffisamment sur la sécurité et subit une fuite de données. Une étude récente sur les VPN montre que plusieurs sociétés de VPN ne sont pas de bonne foi. Les applications de VPN mobile peuvent compromettre votre sécurité : elles peuvent accéder à votre géolocalisation et à des fonctionnalités de votre smartphone auxquelles elles n’ont aucun besoin d’avoir accès. Elles sont parfois même utilisées pour installer des logiciels malveillants, ce qui représente une réelle menace.

Les chercheurs qui ont réalisé cette étude sur les VPN en ligne ont calculé que 35 % des 283 applications de VPN disponibles sur la boutique Android contient des malwares. Ils se sont aussi rendu compte que certaines de ces applications n’utilisent aucune technologie de chiffrement des données, ce qui rend les tablettes et smartphones vulnérables aux attaques.

Malware image

À quels VPN gratuits peut-on se fier ?

Il existe heureusement plusieurs fournisseurs de VPN gratuits et honnêtes. Sachez tout d’abord que la plupart des VPN offrent des essais gratuits. D’autres proposent des VPN gratuits en plus de leurs abonnements payants, en limitant la vitesse de connexion, la quantité de données disponibles, ou le nombre serveurs auxquels on peut accéder.

Vous trouverez ci-dessous une liste de VPN fiables et gratuits :

Hide.me hide.me propose un VPN gratuit pour Mac et Windows plafonné à 2 Go par mois, avec accès à seulement trois localisations de serveurs au lieu de trente.

Tunnelbear Tunnelbear plait beaucoup aux internautes, même si on ne peut utiliser que 500 Mo de données par mois. Il est possible d’élever ce plafond en écrivant des tweets pour faire de la pub à Tunnelbear, mais mieux vaut payer pour profiter réellement de son VPN.

Hotspot Shield Hotspot Shield a beaucoup de succès parce que ce fournisseur de VPN ne limite pas la quantité de données que vous pouvez transférer et télécharger. Le hic, c’est que son abonnement gratuit est extrêmement lent, comparé aux VPN payants. En plus, il y a des publicités partout… ce qu’il faut éviter à tout prix car elles posent des problèmes de sécurité.

Surfeasy Surfeasy vous permet d’accéder à tous ses serveurs, à condition de ne pas envoyer ou recevoir plus de 500 Mo de données par mois.

Créer votre propre VPN gratuit

Nous conseillons vivement aux internautes qui s’y connaissent en programmation d’aller faire un tour du côté des VPN open source. OpenVPN et SoftEther vous permettent de créer un VPN sans dépenser un sou. Cette solution a un inconvénient de taille : elle nécessite d’avoir de solides compétences et connaissances techniques. Vous devrez également utiliser un fournisseur de VPN pour vous connecter, ou disposer de votre propre serveur à l’étranger.

Enfin, mentionnons le navigateur internet Opera. Cette alternative à Internet Explorer, Firefox et Chrome dispose d’un excellent VPN gratuit. Il fonctionne uniquement pour naviguer, et non pas pour télécharger des torrents via VPN, mais il vous permettra de surfer en toute confidentialité et d’accéder à plusieurs sites de streaming.

Conclusion

Même si « gratuit » peut parfois rimer avec « sûr et anonyme », nous vous recommandons de choisir un VPN payant. Le coût mensuel est relativement faible, et, compte tenu des enjeux, le rapport qualité/prix est souvent excellent. Pour trouver une liste des meilleurs fournisseurs de VPN payants de France, cliquez ici !

Leave a Reply